Candidat au traitement par Prolia

Qui est touché par l’ostéoporose au Canada?

DÉTECTION PRÉCOCE

Down arrow

L’ostéoporose au Canada

Bon nombre de femmes et d’hommes seront atteints d’ostéoporose au cours de leur vie. Un dépistage précoce et un traitement approprié sont importants1.

Les médecins canadiens disposent de deux outils comparables pour estimer le risque de fractures sur 10 ans chez les patients. Le premier est l’outil mis à jour de l’Association canadienne des radiologistes et Ostéoporose Canada (CAROC). Le second est l’outil d’évaluation du risque de fractures (FRAX) de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) pour le Canada. Les deux outils sont disponibles au osteoporosecanada.ca dans la section Professionnels de la santé, sous Outils. Ces outils utilisent la densité minérale osseuse ou le score T du col du fémur seulement. Ils ont été étalonnés à partir des mêmes données canadiennes sur les fractures et validés directement auprès des patients canadiens1.

Prolia peut être utilisé pour accroître la masse osseuse chez les hommes atteints d’ostéoporose qui sont à risque élevé de fractures2*.

Envisager le traitement par Prolia chez vos patients atteints d’ostéoporose qui sont à risque élevé de fractures.

Prolia (denosumab injection) est indiqué2 :

  1. Dans le traitement des femmes ménopausées atteintes d’ostéoporose qui sont à risque élevé de fractures, ce dernier étant défini par des antécédents de fracture ostéoporotique ou la présence de multiples facteurs de risque de fractures, ou chez qui d’autres traitements contre l’ostéoporose ont échoué ou n’ont pas été tolérés. Chez les femmes ménopausées atteintes d’ostéoporose, Prolia réduit l’incidence des fractures vertébrales, non vertébrales et de la hanche.
  2. Comme traitement visant à accroître la masse osseuse chez les hommes atteints d’ostéoporose qui sont à risque élevé de fractures, ce dernier étant défini par des antécédents de fracture ostéoporotique ou la présence de multiples facteurs de risque de fractures, ou chez qui d’autres traitements contre l’ostéoporose ont échoué ou n’ont pas été tolérés.
  3. Comme traitement visant à accroître la masse osseuse chez les hommes atteints d’un cancer de la prostate non métastatique qui reçoivent un traitement antiandrogénique et qui sont à risque élevé de fractures.
  4. Comme traitement visant à accroître la masse osseuse chez les femmes atteintes d’un cancer du sein non métastatique qui reçoivent un inhibiteur de l’aromatase (IA) comme traitement adjuvant, qui ont une masse osseuse faible et qui sont à risque élevé de fractures.
  5. Comme traitement visant à accroître la masse osseuse chez les femmes et les hommes qui sont à risque élevé de fractures en raison d’une corticothérapie continue par voie générale.
  6. Comme traitement visant à accroître la masse osseuse chez les femmes et les hommes à risque élevé de fractures qui commencent ou qui ont commencé récemment une corticothérapie de longue durée.
Autres Ressources
Lignes directrices de pratique clinique Icon
Lignes directrices de pratique clinique

Pour accéder aux lignes directrices de pratique clinique 2010 sur l’ostéoporose dans la bibliothèque virtuelle.

Bibliothèque virtuelleArrow Image
References

Vous quittez maintenant le site Web Prolia.ca.

Amgen n’exerce aucun contrôle sur les sites référencés au moyen de liens, et Amgen n’est pas responsable du contenu de tout autre site Web lié. Ces liens ne supposent pas l’endossement d’Amgen du matériel sur quelque autre site que ce soit, et Amgen décline toute responsabilité à l’endroit de votre accès à de tels sites Web référencés au moyen de liens. Amgen fournit des liens vers d’autres sites Web à des fins de commodité pour l’utilisateur, et vous accédez aux autres sites Web référencés au moyen de liens à vos propres risques.

Voulez-vous vous rendre à nos autres sites externes et quitter le Prolia.ca?

Vous quittez maintenant le Prolia.ca. Veuillez prendre note que les renseignements auxquels vous aurez bientôt accès pourraient ne pas être conformes aux exigences réglementaires canadiennes. Les autorisations en matière de commercialisation et la disponibilité des produits peuvent différer entre le Canada et d’autres pays.

Continuer